Origami

Publié le par C comme Corinne

Plié, replié
Origami du corps,
Des sentiments

Il faudra ses doigts pour
le papier lisser
Il faudra sa patience
Pour inverser les plis

Son amour brûle
les angles morts
Son désir redessine la vie.

Publié dans mes écrits

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

saravati 04/02/2014 16:36


Tu crois que pour faire revivre l'amour, il faut d'abord défroisser les plis et oublier les rayures du temps et les fantômes du passé ?

C comme Corinne 16/02/2014 00:47


Non, je crois que l'amour défroisse les plis, les accrocs du temps. PS: je te lis mais mon ipad ne me permet pas de laisser des commentaires sur tes blogs. Bouh ... Fin de travaux, je lessive mon
bureau demain et récupère mon PC. Rien que pour toi, veinarde.


JM 01/02/2014 17:32


Pli pris ne se démarque


Chiffon ne se défroisse


Il faudrait


Tendrement


Ajouter des pliures


Faire avec l'existant


De peur de briser


Ces fines lignes de vie


Et les recomposer


Peut-être transformer...


 


La rose en l'orchidée

C comme Corinne 16/02/2014 00:41


Il est de raison de s'abstenir de tout changer. Juste broder l'existant à petits points. Un fil de soie qui lisserait le tissu, l'iriserait. Se défaire des épines qui déchire l'ouvrage de toute une
vie. Jeter les roses. Je prends tes orchidées. Un joli motif pour le plat d'un tissu.


Marie-Claude 31/01/2014 08:45


l'essentiel est là ...


amitié .

C comme Corinne 15/02/2014 20:19


Ne pas se laisser froisser par les faux plis de la vie... Amitiés


Dan 31/01/2014 08:11


J'espère que mon ostéopathe(origami du corps) aujourd'hui remettra quelques plis en place. Bises Dan

C comme Corinne 15/02/2014 20:18


Sourire...j'espère qu' il a su faire ! Bises


brigitte giraud 31/01/2014 05:10


Tu vas composer des figures avec l'origami et c'est plutôt vibrillonnant. Ode à la vie reconstruite à l'infini. Désir, liberté, amour et intelligence... L'essentiel est préservé.

C comme Corinne 31/01/2014 05:24


On ouvre un pan du pliage et tout se découvre. Entre, l'infiniment précieux. N.oublions jamais que nous sommes dans le désir intelligent. L'essentiel est là, oui.